Tom Spianti

Triptyques

D’ombre et de vertu elle se vêtit, fuyant sans le savoir le regard amoureux qui la déshabillait. Ou bien peut-être était-ce l’œil ovale de l’objectif qui la préservait de se mettre entièrement à nu ? Je ne saurais le dire mieux que Joë Bousquet : Elle était un objet de foi pour mes sens ; en vain je m’approchais d’elle, je ne la touchais que dans mes blessures.

flux RSS Artup-TV

Les derniers articles avec vidéo / Tous les articles