Paul Rebeyrolle

Le mystère ébloui

Ne pas peindre seulement ce que l'oeil voit, mais ce que le corps touche, ce que la langue goûte, ce que l'odorat sent. Autrement dit : ne pas peindre pour représenter quelque chose, mais pour réussir à faire passer le fond dans la forme et peut-être plus encore, la force et le souffle dans les couleurs et les fragments de matière qui composent une toile. Voilà ce qu'aura tenté de faire, avec une sincérité foudroyante, l'inoubliable Paul Rebeyrolle. Puisse son oeuvre trouver, enfin, la reconnaissance qui lui revient de droit.

flux RSS Artup-TV

Les derniers articles avec vidéo / Tous les articles